Nous publions ci-dessous de larges extraits de la lettre que le monastère vient d'envoyer .

Le monastère a reçu un prix pour son activité

"Nous voulons aussi exprimer notre profonde gratitude aux religieux et religieuses de la confraternité de Jérusalem et au centre d'études Donati de la ville de Pistoia en Italie, pour nous avoir désignés comme candidats pour le Prix Pira la Giorgio pour la paix qui nous a été décerné, d'une part à cause de notre engagement et de notre foi dans le dialogue entre les différentes religions, en particulier entre le christianisme et l'islam, pour le bien de tous les hommes, et d'autre part à cause de notre engagement dans le domaine humanitaire pendant la guerre pour aider les nécessiteux et pauvres de notre région. (…)

Ce prix est non seulement pour nous, mais pour la Syrie blessée, pour tous les Syriens qui se sont engagés à aider les personnes dans le besoin et les personnes déplacées, pour tous ceux qui ont été dans cette crise des messagers de paix et des artisans du bien. Ce prix, nous ne pouvons que le partager avec les jésuites, la Caritas, les curés de paroisse, les consacrés de toute confession; avec toutes les fondations et tous les organismes de bienfaisance chrétiens et musulmans qui travaillent dans l'humanitaire; avec tous nos amis à travers le monde qui nous soutiennent par leurs prières, leurs dons et leur engagement, en particulier les associations des Amis de Mar Moussa en Italie, en France, en Suisse et toutes les institutions ecclésiastiques et civiles qui aident et nous soutiennent. A vous tous nos remerciements et notre amour.

 La guerre nous a complètement épuisés.

Dans la vie quotidienne, nous n'arrivons pas à

nous supporter facilement les uns les autres. Même les relations les plus profondes sont menacées car l'impatience, la fatigue et l'inquiétude sont prédominants. Nous ne pouvons qu'intensifier nos prières afin que Dieu nous donne la patience et l'ouverture, et qu'Il préserve nos cœurs de la violence, de la haine et des réactions non constructives. Prions Dieu d'éloigner de notre pays la noirceur de la guerre et de combler les années à venir d'espoir et de bénédiction. (…)


RETOUR A DEIR MAR MOUSSA
Depuis le début de l'été dernier, encouragés par la sécurité qui est revenue dans la région, des familles ou des petits groupes ont recommencé à nous rendre visite, ce qui nous cause beaucoup de joie et est pour nous un signe d'espérance. Nous sommes très heureux de les accueillir, et nous nous ingénions pour leur procurer l'atmosphère de calme et de recueillement dont ils ont besoin pour se ressourcer. (…)

Travail humanitaire

Au cours de l'année, nous avons essayé de concentrer nos activités sur les jeunes et les enfants, car ils représentent l'avenir. Nous avons donc soutenu quelques projets fournissant des emplois à des jeunes adultes pour leur permettre de vivre et d'abandonner l'idée de l'émigration, et essayé d'assurer des possibilités d'études à d'autres, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays, afin d'élever le niveau culturel et de préparer l'avenir au-delà de l'immédiat. (…)

La finition de quelques nouveaux appartements dans notre projet des Maisons de Nebek pour Jeunes Familles - commencé en 2008 -, a permis à trois jeunes couples de se marier et d'avoir un foyer. Le quatrième bâtiment est désormais prêt, avec un grand réservoir d'eau et un abri souterrain, grâce à la générosité de plusieurs bienfaiteurs privés et d'organisations chrétiennes européennes. Pour continuer sur notre lancée, nous pensons acheter une vieille maison abandonnée et la reconstruire dans le but d'assurer un logement à des familles pauvres et de faciliter le mariage de jeunes au faible revenu, qui par manque de perspectives quitteraient la région pour les grandes villes ou l'étranger. Le loyer de ces appartements est symbolique. (…)
Musique
nous avons acheté des instruments de musique pour un grand nombre d'enfants qui pourront ainsi suivre des cours de musique avec des professeurs qualifiés tout au long de l'année. Nous espérons que ces activités aideront les enfants à sortir du climat de la guerre et à grandir plus sainement. Le premier résultat fut un concert pour la fête de Mar Musa, réalisé par la chorale qui a répété tout l'été sous la direction d'un paroissien bénévole et professeur de musique.
Groupe électrogène pour l’hôpital
La communauté s'est activée pour obtenir le financement d'un groupe électrogène pour l'hôpital de Nebek de la part de deux ONG italiennes, ce qui a permis à l'hôpital de fonctionner même lors de coupures de courant. Cette action de la communauté en faveur de la population de Nebek a été très appréciée et a consolidé les bonnes relations entre chrétiens et musulmans de la région. (…)
Aide aux plus démunis
Evidemment, nous continuons à fournir les aides habituelles aux personnes dans le besoin dans la région de Nebek: mazout, frais de scolarité, aide aux universitaires, médicaments, financement partiel ou total d'opérations chirurgicales. De même pour les familles de Qaryatayn, réfugiées à Zaydal et Fayrouze, auxquelles nous fournissons en plus du lait et de la nourriture pour enfants ainsi que le montant du loyer. Nous tenons également compte des besoins des familles pauvres que nous connaissons, chrétiennes et musulmanes, où qu'elles habitent, selon leurs nécessités et nos capacités. Le plus difficile reste le nombre des opérations chirurgicales et le traitement des tumeurs cancéreuses qui semblent augmenter de jour en jour. Nous ne pouvons malheureusement subvenir à tous les besoins, mais nous essayons toujours de ne jamais renvoyer un pauvre démuni. (…)
Travaux au monastère
Nous poursuivons le travail dans la pépinière dans la vallée du monastère et le projet agricole commencé il y a trente ans, avec l'aide d'une organisation chrétienne européenne. Nous en récoltons légumes et fruits durant la belle saison, en plus des olives et de l'huile d'olive. Nous venons de terminer l'agrandissement du garage qui peut désormais abriter les voitures de transport et de travail, le tracteur et les machines agricoles. Nous voulons canaliser l'eau entre le garage et la pépinière, et réparer le téléphérique manuel afin que son utilisation devienne plus sûre.

Qaryatayn : le Monastère De Mar Elian
Le monastère est en ruine depuis la destruction du sanctuaire et l'occupation des lieux par l'EI et les bombardements qui l'ont accompagnée. Le monastère est de fait abandonné, la nouvelle église brûlée, les bâtiments pour la plupart également brûlés, détruits ou endommagés. L'église paroissiale avec ses dépendances est elle aussi brûlée et en grande partie détruite. Avec le début de l'année scolaire, on s'attendait au retour de 700 familles, or il n'y a que 200 qui sont revenues, et seulement une famille chrétienne. Les chrétiens en particulier ont peur et préfèrent rester dans les villages de Zaydal et Fayruze près de Homs, où ils ont trouvé refuge après leur fuite.
Nous aimerions sauver le projet agricole sur les terres du monastère, la plupart des oliviers ayant survécu, ainsi qu'une petite partie des ceps de vigne. Quant aux arbres fruitiers du potager, ils sont tous morts de sécheresse. Malheureusement, nous n'avons pu jusqu'à présent trouver personne qui veuille bien s'en occuper, les gens ayant trop peur.


ASSOCIATION LES AMIS DE MAR MOUSSA

18, route du Prieur, 1257 La Croix-de-Rozon [CH]

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél: +41 22 321 00 29
Retrouvez-nous sur Facebook